25 février 2018

25 Février 1918

25 Février 1918 Contrairement à la crainte que j’émettais plus haut, nous n’avons pas eu, depuis la grosse alerte d’il y a huit jours, à enregistrer de nouvelle incursion d’avions boches. Il faut dire que le temps, qui s’est modifié et mis à la pluie, n’est guère propice aux visites des gothas ; nous ne nous en plaignons pas du tout et souhaitons au contraire que les nuits continuent à être horriblement sombres et que le vent souffle avec plus de violence encore. Nous serons au moins tranquilles pendant quelque temps. une vue... [Lire la suite]
Posté par Le Capitaine à 16:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

17 février 2018

17 Février 1918

17 Février 1918 Hier soir, en rentrant de diner, 19heures20, au moment précis où je pénétrais dans mon bureau, les lampes électriques s’éteignaient, la sirène d’alarme se mettait à mugir, le 75, à tonner et les vitres volaient en éclats, en même temps que se faisait entendre une formidable explosion[1]… Une rue qui changea souvent de nom Une vue de l’ancienne rue d’Alger, proche du Château, où « se faisait entendre une formidable explosion » le 16 février 1918. La rue Vide-Bourse devint pendant la Révolution, la rue de... [Lire la suite]
12 février 2018

12 Février 1918

Lucien Proutaux envoie un télégramme à sa femme Julie, réfugiée en Charente Inférieure avec ses deux filles depuis le 3 février, après les bombardements qui ont affecté la capitale. On y apprend qu'il vient d'être décoré. "Suis décoré mille baisers Lucien"
Posté par Le Capitaine à 15:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 février 2018

10 Février 1918

10 Février 1918 Ici, la vie continue, monotone et régulière. Aucun arrêt dans le travail, pas de dimanches, ni de jours de fêtes pour nous[1]. Le service se prend le matin vers 8h1/2 et, à part les interruptions nécessitées par les deux grands repas de la journée, en voilà pour jusqu’à 11 heures ou minuit ; il est même à remarquer qu’au cours de la soirée, se manifeste toujours une recrudescence d’activité. Ce n’est pas que la besogne, tout au moins la mienne, soit particulièrement écrasante, mais il faut toujours être là pour... [Lire la suite]
03 février 2018

3 Février 1918

3 Février 1918 Une lettre postée de la Charente Inférieure, vient de m’apprendre que ma femme, emmenant ses filles, a fui une seconde fois vers le ciel plus clément de son pays natal. Elle a bien fait, car il est tout à fait probable que les Boches n’en resteront pas à ce coup d’essai et recommenceront. Ils tiennent certainement à brusquer le dénouement et, comme pour eux, tous les moyens sont bons, ils pensent trouver la décision en frappant le moral de ceux qui ne combattent pas afin que l’opinion publique, sous l’emprise de la... [Lire la suite]
Posté par Le Capitaine à 15:32 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
01 février 2018

1er Février 1918

1er Février 1918 Enfin, le premier courrier m’a apporté, ce matin, des nouvelles de ma femme : elles sont saines et sauves, c’est l’essentiel, mais quelle peur elles ont eue ! D’après les bruits qui ont transpiré jusqu’ici, les dégâts dans Paris sont importants et il y a un nombre assez élevé de victimes. "Les dégâts dans Paris sont importants" (http://ekladata.com/KIkxHTDugoAAR-KwG2Ee8fIwn4E.jpg) Pourvu nos infâmes ennemis n’aient pas, dans leurs intentions, de renouveler fréquemment ce genre d’expédition ! cela... [Lire la suite]
Posté par Le Capitaine à 15:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :