6 Novembre 1918

Ce n’est vraiment pas la peine d’appartenir à un super état-major pour n’être renseigné sur les opérations que par les journaux ! C’est cependant notre cas. Quand nous étions à Provins, presque heure par heure, nous savions ce qu’il se passait, mais ici, personne ne pense à nous qui sommes perdus au fond des bois. Aussi regrettons-nous tous, sans aucune exception, notre ancienne résidence !

1918 11 06 Lucien "ici, personne ne pense à nous qui sommes perdus au fond des bois"