10 novembre 2016

10 Novembre 1916

10 Novembre 1916 Je crois qu’il va se produire du nouveau au Secteur avant longtemps ; en effet, une récente circulaire Ministérielle prescrit de renvoyer chez eux, dans le plus bref délai, les officiers âgés dont la présence n’est plus indispensable maintenant que nombre d’officiers blessés sont susceptibles de pouvoir les remplacer dans leurs emplois de l’arrière. Rien de plus logique que cette mesure qui permet de réaliser de notables économies tout en donnant satisfaction à des quantités d’officiers blessés ou convalescents... [Lire la suite]
Posté par Le Capitaine à 16:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

27 octobre 2016

27 octobre 1916

27 Octobre 1916 Lucien réalise le dessin à la plumeci-dessous en octobre 1916, intitulé « Pour l’humanité, pour la patrie ». Il le date et le dédicace à sa femme le 27. C’est une copie du peintre Jean-Joseph Weerts (1846-1927), fils aîné d'émigrés belges venus à Roubaix à la recherche d'un emploi dans l'industrie textile en plein essor. « Il est l'auteur d'une œuvre prolixe : portraits issus de la tradition académique, minuscules portraits expressifs, décors monumentaux peuplés de portraits de personnages... [Lire la suite]
Posté par Le Capitaine à 10:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
15 octobre 2016

Retour de Verdun

Retour de Verdun    On situe la durée de la bataille de Verdun entre le 21 février et le 19 décembre 1916. Jean Droit (1884-1961), qui fut Sergent sous les ordres de Lucien Proutaux et qui demeura son ami jusqu’à sa mort, écrit ici un texte qui décrit l’enfer de Verdun, illustré de quelques uns de ses dessins. L'article est paru dans le Figaro Littéraire (semaine du 30 juillet au 5 août 1964) et il a été conservé par Julie, la veuve de Lucien dans sa cantine de guerre. Jean Droit s’était brillamment fait remarquer à Verdun.... [Lire la suite]
Posté par Le Capitaine à 17:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
08 octobre 2016

Octobre 1916

Octobre 1916 Le mois dernier, j’ai réussi à obtenir du Colonel quelques jours de permission que j’ai passés avec les miens, en Saintonge ; je dis « j’ai réussi à obtenir», parce que lorsque j’ai parlé de permission à mon chef – permission à laquelle j’avais doublement droit, n’ayant joui d’aucune convalescence à ma sortie de l’hôpital et me trouvant, en outre, dans les délais prévus par les circulaires du Ministre pour bénéficier de mes sept jours de détente – il a commencé par me rabrouer vertement en me disant que ce... [Lire la suite]
Posté par Le Capitaine à 17:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
31 août 2016

Entre août et septembre 1916

Entre Août et Septembre 1916 Note de la rédaction: le texte qui suit est incomplet. En effet, le feuillet précédent a disparu. On peut supposer que le Capitaine Proutaux a exprimé les premières impressions ressenties au cours de sa nouvelle affectation. Il décrit ici l’arrivée dans son bureau d’un sous-officier qui s’adresse à lui, le prenant pour son frère aîné, Maurice Proutaux. On se souvient que celui-ci, incorporé dans un corps de territoriaux, a été fait prisonnier dès les débuts de la guerre et se trouve actuellement retenu... [Lire la suite]
Posté par Le Capitaine à 17:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
10 juillet 2016

10 Juillet 1916

10 Juillet 1916 Me voici installé depuis une dizaine de jours ; j’ai eu le temps de prendre contact avec tous ceux dont je vais probablement partager la vie pendant plusieurs mois. Quelques mots d’abord sur le service auquel je suis pour le moment affecté : Le Secteur A du service de garde voies et communications est, comme son nom l’indique, chargé de la surveillance des voies ferrées sur les lignes les plus importantes des réseaux du Nord, de l’Est, du P.L.M et de la grande ceinture[1] et de certains points... [Lire la suite]
Posté par Le Capitaine à 16:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 juin 2016

28 Juin 1916

28 Juin 1916 J’ai vu mon nouveau chef ce matin. Il doit, en effet, avoir un certain âge[1], mais son accueil, contrairement à ce que je pouvais penser, n’a pas été trop malgracieux ; il m’a semblé, par exemple, un peu surpris de mon arrivée et, d’après ce que j’ai pu comprendre, ayant demandé un officier depuis un temps assez long, et ne voyant venir personne, il ne comptait plus que sa demande recevrait satisfaction. Ne voulant pas, suivant sa propre expression, « m’emboîter » immédiatement, et m’a dit de ne... [Lire la suite]
Posté par Le Capitaine à 17:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
27 juin 2016

27 Juin 1916

27 Juin 1916 Pour éclaircir ce mystère, je ne vois pas d’autre moyen que de retourner au Ministère et là, j’apprends que le secteur A du service de Garde  des Voies & Communications a son siège à la Gare de l’Est. Je suis désigné pour suppléer et, par la suite, remplacer le Lieutenant Carrangeot[1], qui remplit, à ce service, les fonctions de Major et d’officier d’habillement, fonctions qu’il est obligé d’abandonner pour cause de maladie. Je suis donc fixé, mais que voilà donc un servie bien peu reluisant pour un ancien... [Lire la suite]
Posté par Le Capitaine à 16:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
26 juin 2016

26 juin 1916

26 juin 1916 Un pneu tout-à-fait urgent me réclame impérieusement rue de la Chaise[1]. Il faut dire que, quoique comptant toujours à l’Hôpital, je n’y couche plus depuis un certain temps et n’y fais plus qu’une brève apparition un jour sur deux pour me faire panser. Cette convocation précipitée avait pour but de me donner communication d’une note du Directeur du Service de Santé du G.M.P[2] me prescrivant que, étant affecté à un emploi d’officier-comptable au secteur  A du S.G.V.C.[3], du G.M.P., j’avais à rejoindre mon poste... [Lire la suite]
Posté par Le Capitaine à 16:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
31 mai 2016

Fin Mai 1916

Fin Mai 1916 Dans le courant du mois, j’ai eu la visite de mon ancien compagnon de la chambre « Coquelicots », Léandri[1]. Il a obtenu d’être affecté à Paris, à un très vague service au Val de Grâce et en est très content. En outre, il arbore fièrement une rosette rouge qui lui a été remise il y a quelques mois. Tous les bonheurs à la fois, quoi ! Le Colonel Polacchi[2], dont j’ai parlé plus haut, est, de son côté, venu voir une fois ou deux, un de mes camarades de la chambre Borghèse. Ce camarade est lieutenant au... [Lire la suite]
Posté par Le Capitaine à 17:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,