10 juillet 2016

10 Juillet 1916

10 Juillet 1916 Me voici installé depuis une dizaine de jours ; j’ai eu le temps de prendre contact avec tous ceux dont je vais probablement partager la vie pendant plusieurs mois. Quelques mots d’abord sur le service auquel je suis pour le moment affecté : Le Secteur A du service de garde voies et communications est, comme son nom l’indique, chargé de la surveillance des voies ferrées sur les lignes les plus importantes des réseaux du Nord, de l’Est, du P.L.M et de la grande ceinture[1] et de certains points... [Lire la suite]
Posté par Le Capitaine à 16:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 juin 2016

28 Juin 1916

28 Juin 1916 J’ai vu mon nouveau chef ce matin. Il doit, en effet, avoir un certain âge[1], mais son accueil, contrairement à ce que je pouvais penser, n’a pas été trop malgracieux ; il m’a semblé, par exemple, un peu surpris de mon arrivée et, d’après ce que j’ai pu comprendre, ayant demandé un officier depuis un temps assez long, et ne voyant venir personne, il ne comptait plus que sa demande recevrait satisfaction. Ne voulant pas, suivant sa propre expression, « m’emboîter » immédiatement, et m’a dit de ne... [Lire la suite]
Posté par Le Capitaine à 17:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
27 juin 2016

27 Juin 1916

27 Juin 1916 Pour éclaircir ce mystère, je ne vois pas d’autre moyen que de retourner au Ministère et là, j’apprends que le secteur A du service de Garde  des Voies & Communications a son siège à la Gare de l’Est. Je suis désigné pour suppléer et, par la suite, remplacer le Lieutenant Carrangeot[1], qui remplit, à ce service, les fonctions de Major et d’officier d’habillement, fonctions qu’il est obligé d’abandonner pour cause de maladie. Je suis donc fixé, mais que voilà donc un servie bien peu reluisant pour un ancien... [Lire la suite]
Posté par Le Capitaine à 16:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
26 juin 2016

26 juin 1916

26 juin 1916 Un pneu tout-à-fait urgent me réclame impérieusement rue de la Chaise[1]. Il faut dire que, quoique comptant toujours à l’Hôpital, je n’y couche plus depuis un certain temps et n’y fais plus qu’une brève apparition un jour sur deux pour me faire panser. Cette convocation précipitée avait pour but de me donner communication d’une note du Directeur du Service de Santé du G.M.P[2] me prescrivant que, étant affecté à un emploi d’officier-comptable au secteur  A du S.G.V.C.[3], du G.M.P., j’avais à rejoindre mon poste... [Lire la suite]
Posté par Le Capitaine à 16:58 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
31 mai 2016

Fin Mai 1916

Fin Mai 1916 Dans le courant du mois, j’ai eu la visite de mon ancien compagnon de la chambre « Coquelicots », Léandri[1]. Il a obtenu d’être affecté à Paris, à un très vague service au Val de Grâce et en est très content. En outre, il arbore fièrement une rosette rouge qui lui a été remise il y a quelques mois. Tous les bonheurs à la fois, quoi ! Le Colonel Polacchi[2], dont j’ai parlé plus haut, est, de son côté, venu voir une fois ou deux, un de mes camarades de la chambre Borghèse. Ce camarade est lieutenant au... [Lire la suite]
Posté par Le Capitaine à 17:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
06 avril 2016

6 Avril 1916

6 Avril 1916 La bataille autour de Verdun continue à faire rage ! Tous les jours, l’Ambulance reçoit de nouveaux blessés, officiers ou hommes de troupe, qui arrivent de cette infernale contrée et sont, tous, unanimes à dire que jamais, jusqu’ici, les bombardements n’avaient atteint un pareil degré de formidable intensité. Un petit chasseur, étendu sur un brancard, que je viens d’interroger tout échauffé encore de la bataille qu’il a quittée il y a 48 heures à peine, m’a dit : « Rien de plus épouvantable que la vie... [Lire la suite]
Posté par Le Capitaine à 16:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 mars 2016

20 Mars 1916

20 Mars 1916 Sur ces entrefaites, mes plaies se refusant obstinément à se cicatriser, j’ai dû me faire hospitaliser de nouveau et, depuis 5 jours, j’ai réintégré la rue de la Chaise[1]. Le Docteur Faure m’a opéré pour la …sixième ou septième fois et, j’espère bien, pour la dernière… Bien des changements sont survenus dans mon pauvre hôpital depuis mon départ du mois d’Août dernier ! On m’avait tout d’abord installé dans la chambre « Chrysanthèmes » ; mais le lendemain, en rentrant pour me coucher, un mot... [Lire la suite]
02 mars 2016

2 Mars 1916

2 mars 1916 Il y a plus de 6 mois que je suis en convalescence et, pendant ce laps de temps, rien de bien notable ne s’est produit dans mon état ; toutefois, je ne fais plus usage que d’une seule canne pour me mouvoir, mais les plaies de ma jambe continuent à ne pas vouloir se cicatriser… Si, cependant, il s’est passé quelque chose de nouveau pour moi : depuis aujourd’hui, ma vareuse s’adorne d’une croix de Guerre[1] qui vient de m’être remise par le Commandant Dumolin, Chef de l’Etat-Major du Général Commandant le... [Lire la suite]
30 octobre 2015

Fin Octobre 1915

Fin Octobre 1915 J’ai depuis, quelques semaines, pu lâcher mes béquilles pour les remplacer par deux cannes. C’est une amélioration notable dont je me félicite vivement ; mais, que les premiers pas sans l’aide des béquilles, m’ont été pénibles, et combien il m’a fallu d’énergie et de volonté pour persister. J’en suis, du reste, bien récompensé maintenant qu’il m’est permis de me mouvoir d’une façon un peu plus normale. Lucien en famille, promenade au parc octobre 1915. De gauche à droite: Julie son épouse, Denise, sa fille... [Lire la suite]
Posté par Le Capitaine à 17:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
25 septembre 2015

mois de septembre 1915

Septembre 1915 Lucien Proutaux est enfin sorti de l’hôpital militaire. Il entame à présent une convalescence longue et douloureuse car l’état de sa jambe n’est pas encore stabilisé. Les plaies continuent à suppurer. Il va cependant abandonner ses béquilles pour de simples cannes et réapprendre, petit à petit, à marcher. Lucien en début de convalescence en septembre 1915 Lucien suit toujours les actions de son Régiment et apprend ainsi qu’un vétéran de son unité vient d’être décoré pour sa bravoure et sa ténacité. Son grand regret... [Lire la suite]
Posté par Le Capitaine à 17:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,