14 mars 2018

14 Mars 1918

14 Mars 1918 Au cours de leur expédition de la nuit du 11 au 12, les Boches ont perdu 4 appareils[1]. Cela va peut-être les calmer un peu.   Le canon de 75 modèle 1897 : devenu un emblème de la puissance militaire française, connu bientôt comme le soixante quinze, voire notre glorieux soixante quinze, il fait l'objet d'un culte de la part des militaires et patriotes français, qui voient en lui une solution miracle à tout problème. Cet enthousiasme conduira à négliger entre autres la modernisation de l'artillerie lourde,... [Lire la suite]
Posté par Le Capitaine à 15:52 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

13 mars 2018

13 Mars 1918

13 Mars 1918 Eh bien ! Je portais un jugement téméraire sur notre D.C.A., l’autre jour, quand je disais qu’on n’avait pas encore connaissance d’un seul avion abattu par elle ; ce propos était erroné car on vient, en effet, de découvrir à 7 kilomètres d’ici, dans la forêt, un gotha descendu par un 75 au cours d’un des derniers raids. Plusieurs de nos camarades en ont contemplé les débris qui recouvraient les corps carbonisés des occupants, 4 officiers boches.   Un appareil fut bien abattu en forêt de Compiègne le 8... [Lire la suite]
Posté par Le Capitaine à 15:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 mars 2018

12 Mars 1918

12 Mars 1918 Temps toujours au beau fixe. Aussi, les Boches continuent-ils leurs exploits. Hier soir, ils nous ont encore survolés, se dirigeant vers Paris. Ils auraient bombardé, au passage, la gare de Creil, paraît-il. Ils commencent à être bien exaspérants ces ennemis de malheur, car, à la moindre alerte, on nous coupe immédiatement l’électricité et, si l’on ne descend pas dans les souterrains, on est obligé d’expédier la besogne à la vague lueur de bougies plantées ça et là ; en outre, comme mes fonctions de chef de... [Lire la suite]
Posté par Le Capitaine à 16:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
09 mars 2018

9 Mars 1918

9 Mars 1918  Le temps s’est décidément remis au beau fixe et, naturellement, les oiseaux nocturnes ennemis en profitent pour recommencer leurs meurtrières promenades. Hier soir, ils ont survolé notre ville en colonnes massives, mais le but de leur randonnée n’était pas Compiègne, mais encore une fois Paris. Ont-ils fait de nombreuses victimes et causé beaucoup de dégâts ? Nous n’en savons rien encore.   Il semble, en fait que le 9ème arrondissement de Paris ait été particulièrement touché par les bombardements du 8... [Lire la suite]
Posté par Le Capitaine à 16:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
06 mars 2018

6 Mars 1918

6 Mars 1918 Ce matin à 10 heures ½, la sirène d’alarme s’est soudain fait entendre, aussitôt, nous nous sommes précipités aux fenêtres et avons aperçu, à la jumelle, un avion boche évoluant à une très grande hauteur, au milieu des éclatements de shrapnells. Ce n’était vraisemblablement qu’un appareil d’observation car comment penser qu’un avion de bombardement se risquerait à opérer ainsi en plein jour ? Quelques minutes plus tard, un des appareils de l’escadrille de chasse, chargée de la protection du G.Q.G., prenait l’air et... [Lire la suite]
Posté par Le Capitaine à 16:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
05 mars 2018

5 Mars 1918

5 Mars 1918 Les avions boches continuent à nous laisser la paix ; il est vrai que le temps n’est toujours pas favorable à leurs randonnées ; l’hiver, qu’on pourrait croire terminé, fait un retour offensif et la neige est tombée avec une certaine abondance. Avant-hier, des fenêtres de mon bureau, on pouvait contempler un assez joli paysage hivernal : d’un côté, les toits de la ville entièrement recouverts de neige, de l’autre, les arbres de la forêt revêtus de blancs frimas. Aujourd’hui, toutefois, ce manteau virginal a... [Lire la suite]

25 février 2018

25 Février 1918

25 Février 1918 Contrairement à la crainte que j’émettais plus haut, nous n’avons pas eu, depuis la grosse alerte d’il y a huit jours, à enregistrer de nouvelle incursion d’avions boches. Il faut dire que le temps, qui s’est modifié et mis à la pluie, n’est guère propice aux visites des gothas ; nous ne nous en plaignons pas du tout et souhaitons au contraire que les nuits continuent à être horriblement sombres et que le vent souffle avec plus de violence encore. Nous serons au moins tranquilles pendant quelque temps. une vue... [Lire la suite]
Posté par Le Capitaine à 16:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
17 février 2018

17 Février 1918

17 Février 1918 Hier soir, en rentrant de diner, 19heures20, au moment précis où je pénétrais dans mon bureau, les lampes électriques s’éteignaient, la sirène d’alarme se mettait à mugir, le 75, à tonner et les vitres volaient en éclats, en même temps que se faisait entendre une formidable explosion[1]… Une rue qui changea souvent de nom Une vue de l’ancienne rue d’Alger, proche du Château, où « se faisait entendre une formidable explosion » le 16 février 1918. La rue Vide-Bourse devint pendant la Révolution, la rue de... [Lire la suite]
12 février 2018

12 Février 1918

Lucien Proutaux envoie un télégramme à sa femme Julie, réfugiée en Charente Inférieure avec ses deux filles depuis le 3 février, après les bombardements qui ont affecté la capitale. On y apprend qu'il vient d'être décoré. "Suis décoré mille baisers Lucien"
Posté par Le Capitaine à 15:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 février 2018

10 Février 1918

10 Février 1918 Ici, la vie continue, monotone et régulière. Aucun arrêt dans le travail, pas de dimanches, ni de jours de fêtes pour nous[1]. Le service se prend le matin vers 8h1/2 et, à part les interruptions nécessitées par les deux grands repas de la journée, en voilà pour jusqu’à 11 heures ou minuit ; il est même à remarquer qu’au cours de la soirée, se manifeste toujours une recrudescence d’activité. Ce n’est pas que la besogne, tout au moins la mienne, soit particulièrement écrasante, mais il faut toujours être là pour... [Lire la suite]