20 juillet 2018

20 Juillet 1918

20 Juillet 1918 Rien de changé pour le moment, ici. Toutefois, il est vaguement question d’une modification possible qui ne se réaliserait pas dans un avenir tout proche, d’ailleurs : ce serait la création d’une vaste direction de l’Arrière qui engloberait toutes les Armées Alliées et qui, de ce fait, serait rattachée à l’Etat-Major du Général Foch (à propos, l’autre jour, en me rendant à la popote pour le déjeuner, j’ai aperçu, et salué, le Général Foch qui traversait Provins en auto. Son Q.G. est actuellement établi au château... [Lire la suite]
Posté par Le Capitaine à 15:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

19 juillet 2018

19 Juillet 1918

19 Juillet 1918 J’ai pu profiter de ma permission jusqu’au bout et ai réintégré le G.Q.G. ce matin, après avoir voyagé toute la nuit… Ainsi que je l’ai mentionné plus haut, le jour de mon départ, une auto était venue me prendre rue Ste Croix, de très bonne heure, pour me conduire à Paris. Avec quelle fébrile impatience, je l’attendais cette bienheureuse auto, car j’entendais, dans le lointain, le canon tonner sans relâche et je me disais : « Sûrement les Boches attaquent ; on va suspendre à nouveau les permissions et... [Lire la suite]
Posté par Le Capitaine à 16:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
14 juillet 2018

14 Juillet 1918

Le Peuple Français ne le sait pas encore mais c'est le dernier 14 Juillet de guerre qui est fêté cette année 1918. Déjà, en 1917, l'année précédente, le journal satirique La Rosse avait introduit une pointe de facétie et d'espoir, comme le montre le document ci-dessous. Lucien est toujours à Baignes, en permission, et tout porte à croire qu'il célèbra ce 14 juillet 1918 en famille avec des voeux ardents pour une paix prochaine. "Enfin, v'là un 14 juillet où on a le droit de se cuiter!!!"
Posté par Le Capitaine à 22:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 juillet 2018

11 Juillet 1918

Quelques photos, d'avant-guerre, montrant le bourg de Baignes. Ces cartes postales figurent dans l'album de Julie Proutaux qui les collectionnait. Carte signée d'André Broussard, époux de Marie Furet, la soeur aînée de Julie. André fut de longues années le maire de Baignes. on aperçoit au fond les halles de Baignes, grande construction métallique qui faisait la fierté du bourg jusqu'à leur démolition dans les années 60, ce qui a suscité une forte polémique. Lorsque l'école des filles était distincte de l'école des... [Lire la suite]
Posté par Le Capitaine à 16:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
09 juillet 2018

9 juillet 1918

Lucien est en permission et, bien évidemment, nous n'avons pas de récit concernant ses mémoires de guerre au cours de son séjour auprès de sa famille, qui, rappelons-le, a fui Paris menacé pour se réfugier dans la famille, en Charente et plus précisément à Baignes. Voici quelques photos de Lucien entouré de ses proches et également de la maison de famille. à Piaud, près de Baignes; Lucien est auprès des cousins Marboeuf, ses filles Denise et Simone sont sur les genoux de la cousine Andrée. (Coll. pers.) dans le jardin de... [Lire la suite]
Posté par Le Capitaine à 16:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
05 juillet 2018

5 Juillet 1918

5 Juillet 1918 Ma permission est signée et je pars en auto, demain matin à la première heure, pour Paris où je m’embarquerai le soir à la Gare Montparnasse, à destination de Jonzac ! On doit se douter de mon bonheur, mais je crois bien que je ne dormirai guère cette nuit. Par exemple, je tremble que les Boches ne déclenchent avant demain matin l’attaque que l’on sent, comme une épée de Damoclès, suspendue sur nos têtes… Je veux espérer que cela ne se produira pas, mais il se pourrait bien que je ne puisse jouir en entier de ma... [Lire la suite]
Posté par Le Capitaine à 16:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 juillet 2018

1er Juillet 1918

1er Juillet 1918 Tous les soirs avant le diner, lorsqu’il fait beau, les jeunes aviateurs de l’Escadrille, qui assure la défense aérienne du G.Q.G. nous donnent le spectacle de leurs vertigineuses acrobaties. C’est du jardin de la popote que nous les apercevons, entre 7 heures et 7 heures ½. Ils ont sans doute choisi cette heure pour que tous  puissent les admirer. Le fait est qu’ils accomplissent des prouesses aussi folles que téméraires, loopings, descentes en feuille morte, cabrioles, glissades sur l’aile, exécutés dans le... [Lire la suite]
Posté par Le Capitaine à 15:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 juin 2018

24 Juin 1918

24 Juin 1918 Quelle n’a pas été ma surprise ce matin, alors que j’écrivais tranquillement à ma table de travail, d’entendre, dans le corridor sur lequel s’ouvre mon bureau, une voix bien connue demander à la cantonade, sur un mode suraigu et claironnant : « Le Lieutenant Proutaux est-il par ici ? » Je me suis cru sur l’heure, et pendant quelques secondes, ramené plus de deux ans en arrière et transporté rue de la Chaise, cette voix étant, en effet, celle de Léandri[1], mon ancien compagnon de la chambre... [Lire la suite]
Posté par Le Capitaine à 16:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
21 juin 2018

21 Juin 1918

21 Juin 1918 Je commence à espérer pouvoir partir en permission vers le 5 ou le 6 du mois prochain. Pourvu que les Boches, d’ici-là, n’aient pas la malencontreuse idée de recommencer leurs attaques ! Je commence à espérer pouvoir partir en permission (in https://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne-franche-comte/yonne/thury/histoires-14-18-les-premieres-permissions-719755.html )
Posté par Le Capitaine à 16:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
16 juin 2018

16 Juin 1918

16 Juin 1918 Les Boches ont été sur Paris la nuit dernière et ont laissé tomber quelques bombes. On n’a pas de renseignements sur les dégâts qu’ils ont pu commettre. En revanche, il paraît que les Boches ne tirent plus. Ici, la vie reprend, calme et monotone comme devant. A dater du 21, les permissions cesseront d’être suspendues ; aussi les visages sont-ils rassérénés et, à la popote, les histoires de l’X et de l’Ecole de Guerre et les questions d’avancement sont revenus à l’ordre du jour. Tous nos officiers d’Etat-Major... [Lire la suite]