01 juillet 2015

1er Juillet 1915

1er juillet 1915 Ma chambre possède, depuis quelques jours, un nouvel occupant et, chose fantastique, incroyable, ce blessé, car c’est bien réellement un blessé, est un pharmacien… Il est certain que dans toute l’Armée française, le nombre des pharmaciens blessés de guerre ne doit pas être formidable. Et, fait tout à fait curieux, ce pharmacien a été touché, au cours des bombardements d’Arras du mois dernier, à l’Hôpital du St Sacrement, celui-là même dans lequel j’ai séjourné quelques 36 heures, au mois d’octobre dernier. Le... [Lire la suite]