17 septembre 2014

17 Septembre 1914

17 Septembre 1914 Décidément, ce n’est pas encore à Lenoncourt que nous nous reposerons. De grand matin, mon ordonnance (depuis que je suis pourvu d’une monture, j’ai, comme ordonnance, Oblinger[1], l’ancien ordonnance du Capitaine Dard) vient me réveiller et m’annonce que le Régiment part dans une heure. Allons, debout ! Il faut nous remettre en route et reprendre la vie errante à laquelle nous sommes condamnés. Peut-être le hasard, auquel nous n’avons pas d’autre alternative que de nous abandonner, prendra-t-il le soin de nous... [Lire la suite]
Posté par Le Capitaine à 17:18 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,