30 Septembre 1918

Ce n’est pas seulement sur notre sol que nous voyons l’ennemi faiblir devant nous. En Orient également,  la Victoire se décide à nous sourire : notre offensive entamée le 15 Septembre a consommé, en moins de 15 jours, la défaite complète des Bulgares et cela, malgré l’intervention de renforts allemands.

1918 09 30 de Monastir à Sofia Ill 3944

De Monastir à Sofia : vue perspective d’ensemble du terrain sur lequel, en quatorze jours, les armées bulgares ont été défaites et contraintes à la capitulation. (in L’Illustration n°3944 du 5 octobre 1918, Coll. pers.)

Les événements, là-bas, se précipitent même avec une rapidité encore plus grande qu’ici, puisque, après avoir demandé une suspension d’armes le 25 Septembre, les Bulgares ont signé, hier 29, un armistice qui équivaut à une véritable capitulation.

1918 gal Franchet d'Esperey Ill 3944

Vainqueur après une campagne de quatorze jours : sous le haut commandement du général Franchet d’Esperey, les armées alliées d’Orient ont rompu, du 15 au 21 septembre, tout le front bulgare ; le 29 septembre, la Bulgarie capitulait. (in L’Illustration n°3944 du 5 octobre 1918, Coll. pers.)