5 Février 1917

Au cours de ma permission, qui vient de se terminer, j’ai appris par un de nos adjudants-secrétaires, rencontré dans une promenade, que, ainsi que je l’avais prévu, le Secteur possède un nouveau chef et j’ai fait la connaissance de ce dernier en rentrant il y a 2 ou 3 jours. C’est un chef de bataillon de territoriale, le Commandant Doussaud ; il a été député de la Corrèze, qui ne l’a pas réélu aux élections de 1914[1]. Avant la guerre, il a pris une part prépondérante à l’organisation de différents raids hippiques courus exclusivement par des officiers de réserve. Je me souviens très bien de ce fait et l’impression de ma première rencontre avec lui n’est pas trop défavorable. Mais, attendons de le voir à l’œuvre pour nous faire une opinion définitive sur son compte.

29-3-13_raid_hippique_arrivée_député__ 

9 mars 1913, raid hippique, arrivée député Doussaud, sous-lieutenant Escudier [les deux concurrents se disputant la première place sur la pelouse de Bagatelle au Bois de Boulogne] : [photographie de presse] / [Agence Rol] (Source Gallica)

mo12_bouttiaux-20161221-183258975

11 au 17 septembre 1912 :  L’aéronautique militaire utilise pour la première fois ses avions en nombre, une soixantaine, dont les cinq premières escadrilles (...)  Le Capitaine Marc Doussaud, député de la Corrèze, y figure en tant que pilote de complément, dans l’escadrille A. (source : http://aeroplanedetouraine.fr/manoeuvres_1912/



[1] Marc Doussaud est un homme politique français, né le 6 juin 1871 et décédé le 8 septembre 1944 à Lubersac (Corrèze). Ingénieur agronome, il exploite ses domaines. Il est député de la Corrèze de 1910 à 1914 et de 1919 à 1924, siégeant au groupe de l'Action républicaine et sociale (Source Wikipédia). Son père, Emile, décédé en 1882, est le fondateur de la Société scientifique, historique et archéologique de la Corrèze, créée en 1878 et sise à Brive-la-Gaillarde. Marc Doussaud en fut membre de 1912 à sa mort. (NDLR)