10 Février 1917

Le Capitaine L., dont j’ai eu l’occasion de parler ces temps derniers, vient de recevoir la juste récompense de ses bons et loyaux services…

Il est, en effet, renvoyé dans ses pénates, où il pourra se livrer tout entier à sa chère peinture, car j’ai oublié de signaler que c’est, à ce qu’on dit, un peintre distingué. Ses petites espérances auront été déçues ; il n’aura, ni reçu une quatrième ficelle[1], ni obten